Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Interview de Vincent GOUTALLIER (TSP 89), Executive Partner chez Onepoint

L'Actu des Anciens

-

09/05/2017

 

Après avoir travaillé dans plusieurs entreprises dont Arthur Andersen et Accenture, Vincent Goutallier (TSP 89), a décidé, il y a un an maintenant, de rejoindre Onepoint, l'un des acteurs majeurs de la transformation digitale en France. Dans une interview réalisée par Léa Pigeot, consultante chez Sprint Junior-Entreprise, il nous explique son parcours, son métier d'executive partner et ce qui l'a poussé à rejoindre Onepoint.



 

Pourriez-vous nous parlez dans les grandes lignes de votre parcours en école et de votre promo ?

C’est difficile. Je suis rentré à l’école en 1986, il y a tout juste 30 ans. Je me souviens du téléphone qui était gratuit, j’appelais ma grand-mère deux fois par jour. Quelques flashs : un projet électronique pour devenir riche : un détecteur de métaux… cela ne fonctionnait pas vraiment ! les oranges pressées à la cafétéria, l’approche de la méthode aux moindres carrés, … J’ai beaucoup hésité étant jeune entre une prépa HEC et une prépa scientifique. Dès septembre 1988 en début de 3ème année, j’ai fait mon stage chez Arthur Andersen et Cie (partie Conseil du cabinet d’audit Arthur Andersen) et j’ai ensuite enchaîné avec un projet de fin d’étude pour cette même société. C’est un super souvenir : une paye, des petits cours de math pour arranger le tout et Paris …

 

Parlez-nous de votre parcours. Comment a débuté votre carrière à la sortie de l’école ?

Après mon stage et mon projet de fin d’études, j’ai été assez logiquement recruté par Arthur Andersen en Septembre 1989 avec la promesse par cette même entreprise de m’envoyer en VNSE (à l’époque le service militaire était obligatoire). Recruté dans la division conseil en télécoms, j’ai commencé sur quelque chose de tout à fait différent : un projet de refonte du SI du back office de la bourse de Paris. Puis direction l’Allemagne (mon VNSE), pour travailler sur le SI des futures options de la bourse de Francfort. Je n’ai donc jamais fait de conseil en télécoms ! Par la suite, Arthur Andersen s’est renommée Andersen Consulting puis Accenture. J’y ai passé 28 belles années, avec au passage une promotion Partner en 1999 et 6 années au Board France et France/BeNeLux.

En septembre 2016, j’ai décidé de quitter Accenture pour rejoindre Onepoint en tant qu’Executive Partner car son Président lors d’une discussion m’a dit « je t’embrasse ». Plus sérieusement, j’avais envie de découvrir une entreprise « libérée », très Digital Technology, bref la French Tech.

 

Pensez-vous que votre majeure a déterminé la suite de votre carrière ?

Non absolument pas. Telecom SudParis m’a donné l’accès au mode du travail et cela je ne l’oublierai pas (je cotise pour les Alumni, je suis au Conseil d’Ecole et je participe à la Fondation Télécom).

      

Pouvez-vous nous expliquer un petit peu plus l’activité de Onepoint ?

C’est une société relativement neuve créée en 2003 par un vrai entrepreneur, David Layani. Onepoint se positionne comme la French Tech des services avec ses 2000 collaborateurs. Onepoint c’est une entreprise « libérée » avec seulement 3 niveaux hiérarchiques, une ADN de start up (à l’échelle). Agilité, Collaboration et Innovation tel est mon quotidien maintenant. Et bien sûr de la Techno et du développement de business à gogo, le tout dans un environnement de bienveillance et de bien-être.

 

 

Nos locaux parisiens font plus de 4000 m² et sont idéalement situés pour nos clients et nos collaborateurs. Le contenant valide le contenu !

 

Pourriez-vous nous parler un peu plus en profondeur de votre métier d’Executive Partner ?

Je suis en charge d’un des 3 secteurs métier de Onepoint : l’Industrie, la Distribution et l’Energie. C’est passionnant car ces secteurs sont en pleine transformation : digitalisation dans le luxe, voiture connectée, réseaux intelligents, IoT dans les transports, … Je me suis très impliqué sur le recrutement, les relations avec les partenaires, … un vrai job à plein temps !

 

Pour vous, quel est votre consultant idéal ?

Un collaborateur qui a notre ADN : Agile, Collaboratif et Innovant. Un collaborateur qui a compris que l’évolution des compétences est entre ses mains et que Onepoint sera là pour l’aider.

 

Quel est selon vous la plus grande difficulté à laquelle vous ayez dû faire face dans votre carrière ?

Ce qui m’a semblé le plus difficile a été d’avoir des responsabilités de plus en plus importantes à mesure que l’entreprise prenait de l’ampleur et de perdre mon « âme » d’entrepreneur et de technophile. C’est pour cela que j’ai eu envie de rejoindre une entreprise française non côtée, véritable référence dans la French Tech des services.

 

Un dernier mot pour nos diplômés ?

J’ai été le 2ème ancien de l’INT à être entré chez Arthur Andersen. Quand j’en suis parti en 2016 nous étions 200. Aujourd’hui chez Onepoint, je suis le 1er INT. Je suis fier d’avoir pu y recruter 4 stagiaires. Et mon objectif est de poursuivre cela à vitesse accélérée car je ne compte pas y rester 28 ans ! (51+28 cela fait un peu vieux, non ?). Pour finir, je souhaiterais insister sur le fait que jamais la Technologie n’a été aussi intéressante et disruptive. En tant que Telecom SudParis / Télécom Ecole de Management, vous avez une chance inouïe. Profitez- en !

 

 

   

 

 

 

1349 vues Visites

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

L'Actu des Anciens

Le nouveau papier académique de Flavient BAZENET (IMT-BS 2006)

LL

Laura LANDES

15 octobre

L'Actu des Anciens

IMT Starter - Lulu & Kroy : Redonner le goût de la lecture aux enfants

LL

Laura LANDES

10 octobre

L'Actu des Anciens

Au Revoir et Merci Simone, Bonne Retraite !

User profile picture

Anne LOZACHMEUR

30 juin