Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

L’aventure spatiale de Télécom SudParis

L'Actu des Ecoles

-

01/10/2016

Quatre de nos étudiants en dernière année à Télécom SudParis ont répondu, avec succès, à un appel national du CNES : le concours Parabole 2016. C’est donc sous le nom de Projet Télécom SudParis qu’ils embarqueront à bord de l’A310 Zero-G de Novespace pour un vol en impesanteur dit « parabolique ».

De gauche à droite : l’astronaute et président de Novespace Jean-François Clervoy, et nos quatres étudiants Adrien, Claire, Roman, Natan (photographe : Bastien Mindus)
 
Au milieu d’une trentaine de chercheurs du CNES, ils procéderont en vol à une étude physiologique et comportementale de l’impact de l’impesanteur sur l’homme.
La mission de ce projet se compose d’une série d’acquisitions avant, pendant et après la campagne de vol, afin de mesurer la réponse du corps humain à l’absence soudaine de gravité.


Prises de mesures au laboratoire (photographe : Roman Mouchel)

Ils réaliseront par eux-mêmes leur expérience durant 30 paraboles durant chacune 24 secondes. Une parabole est une manœuvre complexe exécutée par des pilotes d’essai chevronnés de la DGA plaçant les passagers en état d’impesanteur.
C’est finalement après presqu’un an de travail avec le CNES et les ingénieurs de Novespace que nos étudiants embarquent pour cette aventure extraordinaire. Ils connaitront « la vraie impesanteur, la même que celle que j’ai connue dans l’espace », déclare l’astronaute et président de Novespace Jean-François Clervoy.
 

Jean-François Clervoy en impesanteur à bord du Zero-G (photographie : Novespace)
 

441 vues Visites

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

L'Actu des Ecoles

Les candidatures pour le Trophée Start-up Numérique 2019 sont désormais ouvertes !

MM

Mehdi MALKI

03 septembre

L'Actu des Ecoles

Le campus d'Evry a fêté ses 40 ans !

MM

Mehdi MALKI

02 juillet

L'Actu des Ecoles

Diplômés et étudiants de Télécom SudParis, nous souhaiterions votre avis.

MM

Mehdi MALKI

20 mai