• Connectez-vous

Michel SEANG (TSP 2004) - "Aller/Retour d'expérience" sur 11 années à l'étranger !

  • 3 déc. 2018
  • -
  • Catégorie : L'Actu des Anciens
  • -
  • Auteur : Sonia BELHADJ
  • -
  • Vu : 334 fois


Michel SEANG (TSP 2004) est un Français d’origine sino-cambodgienne que son parcours international a profondément enrichi. 

Dans l’interview qu'il a accordée à T&MA, il souligne l'importance que ses séjours à l'étranger ont eu dans sa vie et notamment dans sur sa connaissance de soi. 



Pouvez-vous nous résumer votre parcours à Télécom SudParis et ce que vous en retirez ?


J'ai intégré Télécom SudParis en 2001 après avoir effectué un parcours assez classique en classe préparatoire scientifique. Comme j’ai toujours été intéressé par les voyages et les expériences à l’international, j’ai donc décidé de rejoindre l’association humanitaire du campus : INTervenir.


Nous avions pour mission d’aider une ONG locale au Cambodge qui vise à soutenir des populations démunies dans des villages reculés de la province de Battambang. Sur place, nous avons aidé à repeindre des orphelinats et à monter un projet de bibliothèque. En fait, malgré avoir vécu à l'étranger avec mes parents expatriés, c'était vraiment ma première expérience, seul, loin de mes amis et sans famille. 


Pour les personnes de notre entourage, partir à l’étranger sonne souvent comme une expérience « glamour » ; c'est l’aventure et la découverte et c’était aussi ce qui me faisait rêver ! 

Après une année de césure, j'ai décidé de quitter une deuxième fois la France pour aller en Corée du Sud dans le cadre d’un échange universitaire. J’y ai retrouvé quelques valeurs liées à mes origines asiatiques tout en étant confronté à la barrière de la langue et aux difficultés liées aux différences de culture. Cela m’a nécessairement amené à effectuer une réflexion personnelle sur l'interculturalité et ma nécessaire adaptation.


Comment a débuté votre carrière professionnelle à la sortie de l’école ? L’opportunité de départ à l’étranger s’est-elle présentée de nouveau ?


À mon retour en France, après mon diplôme, j’ai travaillé pendant un an dans l’audit/conseil comme beaucoup de mes camarades de promo. J’ai alors décidé de tout quitter pour partir vivre en Chine et apprendre le mandarin. Pour subvenir mes besoins, je donnais des cours de français aux étudiants chinois. 

En fait, malgré mes origines chinoises, trouver un travail sur place n’a alors pas été si aisé qu’il y paraissait car j’avais un bagage culturel très franco-français. J’ai alors dû trouver ma valeur ajoutée par rapport à mon expérience, et ce, bien au-delà du diplôme que j’avais obtenu.

 Nous avons eu notre premier enfant à Shanghai puis, j'ai eu l'opportunité professionnelle de partir vivre à Singapour.

La vie à Singapour était parfaite. Trop parfaite !  Nous avons eu notre deuxième enfant dans cette ville et nous vivions dans de très bonnes conditions tant professionnelles que personnelles. De plus, pendant mon temps libre, je suis devenu organisateur de conférences au sein de la communauté TEDx et j’ai eu l’opportunité d’assister à des conférences TED à Genève ou encore en Tanzanie. 



Cependant, Singapour est un "hub" pour nombre d'étrangers qui viennent se créer une expérience professionnelle pour accélérer leur carrière. Il est vrai que j'ai choisi et que je me suis donné les moyens de rejoindre Singapour mais je me suis rendu compte que ce "paradis" est parfois vide de véritables relations humaines à long terme. Après onze ans à l'étranger, il était temps pour nous de retrouver nos familles et nos proches. 


 Quels sont les enseignements que vous tirez de votre parenthèse à l'international ? 


J'ai appris d’autres façons de penser et de travailler selon les cultures et les traditions de chaque pays. Cela m’a donné matière à réflexion sur mes valeurs. Je me posais alors souvent les questions suivantes : « Quelles sont-elles ? Dans quelle directions m'emmènent-elles ? Quelles sont celles que je voudrais transmettre ? ».

J’ai alors compris que je suis un enfant de la « troisième culture », i.e. un enfant dont les valeurs culturelles sont issues de la confrontation de celles acquises en France où j'ai grandi, avec celles de mes origines familiales, au point de construire une troisième culture. Il semblait dès lors évident que « designer sa vie » était ma nouvelle devise.

Toutefois, l’international peut avoir des aspects négatifs : par exemple, j’ai remarqué que je nouais plus de relations avec des Français, eux aussi partis vivre à l’étranger, car nos repères culturels étaient similaires malgré nos envies de nous intégrer. 

On idéalise énormément la vie à l’international, mais moi je me suis donné les moyens d’y aller et j’ai également choisi d’en revenir

Par ailleurs, lorsque je suis revenu en France, mes proches pensaient que mon retour s’expliquait par les problèmes rencontrés là-bas, comme s’il s’agissait d’un échec alors que je l’avais pleinement choisi !

Enfin, un des soucis rencontrés en revenant est mon employabilité : trouver du travail en France reste difficile, même lorsqu’on a fait ses preuves à l’étranger car il faut se réadapter au système local. On s’aperçoit aussi que l’on n’est pas forcément meilleur mais que l’on a simplement développé d’autres types de compétences.


Quelles compétences acquises à Télécom SudParis vous ont été utiles dans votre carrière professionnelle ? Avez-vous un dernier mot à adresser à nos futurs diplômés ?


En école, j’ai acquis un ensemble de compétences techniques indispensables qui m’ont servi en entreprise. D'ailleurs, mon année de césure m'a ouvert de nombreuses portes après mon diplôme.



Néanmoins, mon implication associative a certainement fait la différence. Elle m’a permis de mieux travailler en équipe et de me tromper sans risquer d’en subir les conséquences. 

Pour terminer, j’aimerais rappeler aux étudiants qu’il est nécessaire de provoquer les opportunités et que la chance est le résultat de la combinaison de beaucoup de préparation et d’un bon timing.


Bonne chance à tous ! 

N'hésitez pas à me contacter.

Auteur :
Sonia BELHADJ

Etudiant

Commentaires

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire